Who r u ? de Ho Choi

Publié le par helel ben sahar


Le métrage de Ho Choi affiche très rapidement ses intentions. Surfant avec une volonté farouche dans le registre des comédies sentimentales, il ne prend pas à contre pieds ses spectateur, et leur offre un film, certes ne brillant pas par son originalité, mais plaisant et agréable. Le métrage s’établit dans le contexte des jeux vidéo et plus particulièrement des beta testeurs. Who are you ? est tout d’abord un jeu, dans lequel on établit une relation privilégié avec un autre utilisateur par le biais d’un avatar. On peut ainsi se retrouver dans plusieurs endroits, effectuer des loisirs à deux, comme dans la vie. La seule règle tacite imposée, serait celle de ne pas dépasser le stade de la relation virtuelle.

L’intrigue en elle-même est évidemment cousue de fil blanc. Un peu à l’image de Harry rencontre Sally ou de Vous avez un message, la relation qui va s’opérer entre Jee et In-juh reste assez classique dans son développement. La jeune femme va tomber progressivement amoureux de l’avatar de Jee sans que celle-ci sache qui il est réellement, alors qu’elle aurait tendance à mépriser ce dernier dans la réalité. L’homme va ainsi tenter de séduire In-juh parce que lui est amoureux de la version de chair de In-juh et va se servir de son avatar pour être auprès d’elle.

Conté ainsi, le film ne présente guère d’intérêt. Il serait dommage de le réduire à ce simple constat et passer son chemin sans même lui dénier le moindre regard. Le film étudie les comportements, les relations entre hommes et femmes par le prisme du jeu vidéo. En présentant une femme atteinte de surdité et vivant plus ou moins bien son handicap, il devient plus aisé de comprendre ce qui peut motiver une personne à établir une relation privilégié par l’intermédiaire d’un jeu, où la personne en face d’elle n’aura pas à s’excuser, ou bien elle-même n’aura pas à souffrir d’un mal à l’aise conséquent. Le métrage gagne une force à illustrer ainsi une femme qui ne semble pas tout posséder pour réussir (ce qui pouvait faire défaut – entre autre - à un film comme Vous avez un message, où il devenait improbable qu’une femme comme Meg Ryan peinait à trouver l’âme sœur.). Le film met également en exergue la facilité à s’exprimer derrière un masque, un avatar. On se sent, d’une certaine façon, désinhibé, non soumis à l’image que l’on renvoie, et peut ainsi s’exprimer plus librement. Cette forme de relation, de conversation étant de plus en plus développé, le film pointe sur ce nouveau mode, sans toutefois juger ou imposer une opinion directrice quant à l’attitude à avoir.

Si le métrage fonctionne si bien, c’est avant tout grâce aux acteurs, et aux personnages bien écrits. Les deux protagonistes principaux ne sont pas lissent, mais possèdent une réelle personnalité et profondeur qui permet une appréciation plus aisée. On peut retrouver dans le rôle de Jee, la fraîcheur de l’acteur Cho Seung-woo qui avait déjà conquis dans le mélodrame The classic. Dans un rôle plus ou moins similaire dans le fond (mais bien moins riche), il développe immédiatement une sympathie un peu gauche, que vient entacher une tendance au mauvais caractère. Opposé à lui, l’actrice Lee Na-yeong campe magnifiquement son personnage un peu torturé par son handicap. Les rapports entre les deux protagonistes fonctionnent à merveille et laisse place à de beaux moments pétris d’émotion comme des situations cocasses irrésistibles.

Who r you ? est un film simple, délivrant son message plein de bonnes attentions avec une ferveur non feinte. Il possède suffisamment de charme et de spontanéité pour dépasser son simple statut de comédie sentimental, et offre un film attachant, qui ne laisse indifférent. Sans renouveler une recette éculée, le métrage présente des personnages généreux, joués justement, et emporte l’adhésion malgré quelques défauts bien pardonnables. Une petite comédie fraîche et bienvenue…

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article