Demande en Mariage

Publié le

Plus fort que l’élimination, le buzz qui enfle autour de l’équipe de France de football est la déclaration de son sélectionneur. Quelques minutes seulement après l’élimination, Raymond Domenech demandait en mariage sa compagne à l’antenne de M6. On peut supposer que l’intéressée, Estelle Denis, présentatrice alors de 100% Euro, n’a guère apprécié le geste, vu le blackout total de l’information au cours de l’émission. Peut-être espérait-elle une demande plus intime.

En revanche, ce qui semble déplaire, c’est l’égocentrisme du sélectionneur qui oublie un peu trop vite son travail après un échec. Alors que l’on souhaitait le voir se débattre, avec l’art qu’il affectionne, face aux questions du journaliste, il botte en touche et ne mentionne que sa vie privée. Stratégie de communication, vraie sincérité et/ou maladresse ? La relation entre Domenech et la presse fut assez ambigüe. Sa relation avec la population faisait en revanche l’unanimité : personne (pour ainsi dire) ne l’appréciait. D’un côté on ne peut pas leur donner tort, tant le sélectionneur a souvent donné (sciemment ?) le bâton pour se faire battre, mais de l’autre, peut-on fustiger ces  personnes de s’improviser eux-mêmes sélectionneurs en sachant tout mieux que tout le monde. Ces personnes qui imputent une défaite au sélectionneur et une victoire aux joueurs.

Donc ces gens se sont sentis offusqués par la démarche de Raymond Domenech. Les commentaires ont fleuri sur la toile, et l’on connaît désormais le pouvoir d’embrasement de certaines informations. Le jeu consiste alors à détourner l’acte matriciel et de l’accorder à toutes les sauces. On peut y voir des photos aux légendes détournées, des billets d’humeur sarcastiques et même des chansons (pas besoins de chercher beaucoup pour la trouver, mais vous ne la trouverez pas sur ce blog). La pratique est bon enfant et ne mange pas de pain, toutefois, certains messages de haine (le mot n’est pas trop fort) font peurs à voir. Et l’on mentionne à peine les menaces qu’auraient reçues Estelle Denis, le harcèlement téléphonique dont elle fut la victime uniquement parce que son compagnon est Raymond Domenech (avec les résultats que l’on sait). Arrivé à ce stade, c’est assez inquiétant.

Chacun pense ce qu’il veut de l’acte de Domenech. Une demande en mariage peut-elle être encore romantique ? Oui, certainement, et question romantisme, le sélectionneur a certainement des progrès à faire (difficile de trouver quelque chose d’heureux dans un échec professionnel). Mais cela permet aussi de reconsidérer les choses. La défaite de l’équipe de France n’est pas un drame. On a déjà perdu auparavant et on perdra encore. Et dans la vie d’un homme, cela ne représente guère plus. Chacun a vécu ou vivra un échec professionnel dans sa vie, le malheur de Domenech (mais il connaissait les règles du jeu), c’est que le sien est surexposé et qu’il a toute une nation comme patron de substitution, en plus des vrais. Avec cette annonce, il a clairement annoncé où se trouvaient ses priorités dans sa vie. Et non, ce n’est pas l’équipe de France.

Alors, les français seraient-ils jaloux ? Que l’on puisse préférer ainsi la main d’une jeune femme, plutôt que la représentation de la nation dans l’univers footballistique, quel hérésie ! Apparemment, un sélectionneur est dédié corps et âme à son boulot. Il doit vivre pour son travail, et ne pas concilier vie personnelle (et encore moins sentimentale) sur le lieu du travail (on dit souvent qu’il ne faut pas mélanger les deux, voilà peut-être la seule erreur de Domenech). Le monde du net aime s’embraser pour des feux de pailles. Et avec celui-ci, il demeure très pugnace. L’annonce est certainement précipitée. Et certaines réactions se justifient là-dessus. Mais que voulez-vous, quand on a vécu le match cauchemar contre l’Italie, il est humain d’aller chercher du réconfort là où l’on peut en trouver. Domenech a bien des choses à se faire pardonner du point de vue du sélectionneur (et oui, même ici, on prétend être capable de prendre ponctuellement sa place, en dictant des choix que l’on juge plus judicieux), davantage du point de vue relationnel avec la presse comme avec le peuple, mais cette annonce qui envenime tant, c’est le salut d’un homme qui a en quelques jours tout perdu, qui a échoué. Alors naïvement, peut-être a-t-il pensé pouvoir s’octroyer quelques secondes de répit en demandant la femme qu’il aime en mariage.

Dans un contexte où il y a tellement à contester, on trouve de l’énergie pour une chose aussi futile. Il existe des causes plus graves en ce moment, qui mériteraient plus d’attention. Il est des batailles qu’il est plus important de mener. Et il serait peut-être temps de terminer ce billet d’humeur également.

Publié dans Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article