Une affaire privée de Guillaume Nicloux

Publié le par helel ben sahar


Tentant de renoué avec le film noir, Nicloux ne réussit qu’à moitié son pari.

Une mère demande les services d’une agence de détective privé pour retrouver sa fille disparue. Derrière ce canevas très simple, le réalisateur va instaurer une ambiance à tirer au couteau, grâce à une réalisation inspirée et nerveuse et une photo absolument remarquable. Malgré des acteurs également au diapason d’une sombre histoire, le métrage ne parvient pas toutefois à convaincre. La faute à une construction hésitante, le film commençant par son milieu, et une résolution qui ne tient pas vraiment.

Des erreurs que Nicloux renouvellera avec son métrage suivant, cette femme là. En effet, ce dernier présentait une ambiance onirique et cauchemardesque, mais butait sur un épilogue confus. C’est d’autant plus frustrant que le cinéaste parvient à livrer une volonté certaine de bousculer un peu le cinéma de genre, d’emmener des acteurs dans des métrages différents (Lhermite ici, Balasko dans cette femme-là). Une volonté de montrer un film dur, ne cherchant pas à copier pour copier le cinéma américain.

On peut également regretter que le film se complait trop facilement dans le sordide, certaines scènes ne semblent pas naturelles. C’est un moindre écueil mais qui participe au regret que l’on éprouve finalement. Une affaire privée est un film que l’on voudrait aimer, parce qu’il représente un côté du cinéma français encore en friche ou presque. Mais on ne peut se résoudre à gommer ces erreurs envahissantes.

Le métrage témoigne des attentions, une impression jusqu’au boutiste que l’on apprécie pour ce qu’elles sont. Et même si cela ne suffit pas, saluons toutefois le facteur technique du film qui n’a guère de reproches à essuyer, et espérons que le réalisateur travaille un peu plus sur son scénario pour nous offrir un film coup de point, une claque dans la gueule dont on aimerait se souvenir. Ce n’est pas une espérance en l’air, Nicloux fait preuve de réelles qualités.

Publié dans Cinéma

Commenter cet article